C’est à l’occasion de la réunion de lancement du Compte Épargne Insertion Professionnelle (CEIP) vendredi 18 octobre, que Pas-de-Calais habitat a réaffirmé son engagement en faveur de l’emploi.
Initié par Réussir Ensemble l’emploi du boulonnais et le GEIQ BTP, le CEIP est un dispositif qui apporte de la souplesse aux bailleurs et aux entreprises dans la mise en œuvre de la clause d’insertion.

Pour Jean-Michel Stécowiat, participer à ce dispositif relève de l’évidence :
« Contrats GEIQ, emplois d’avenir, contrats de génération, chantier d’insertion… l’investissement de Pas-de-Calais habitat dans l’emploi durable et l’insertion professionnelle n’est plus à démontrer.
C’est même une préoccupation qui figure désormais dans la charte des engagements de l’Office et qui fait partie intégrante de nos objectifs annuels.
Nous associer aux autres bailleurs dans le CEIP, c’est aussi permettre aux PME et TPE du bâtiment de pouvoir répondre à nos appels d’offres en satisfaisant à la clause d’insertion.
C’est enfin une opportunité supplémentaire de proposer aux demandeurs d’emploi des contrats pérennes et qualifiants, leur permettant de sécuriser leur parcours professionnel. »

Le fonctionnement du Compte Épargne Insertion Professionnelle :
Dans ses marchés, le maître d’ouvrage demande aux entreprises de transformer une partie des heures travaillées en heures d’insertion : c’est la clause d’insertion.
Mais pour une entreprise, remplir les conditions d’un emploi durable demande de proposer un volume d’heures d’insertion suffisant. Il peut alors être nécessaire pour les entreprises de combiner plusieurs marchés ou, pour les bailleurs, d’associer plusieurs entreprises.
C’est le principe du Compte Épargne Insertion Professionnelle, que les entreprises créditent en heures, au fil des marchés. Une embauche sera alors déclenchée à partir de 900 heures d’insertion créditées, ce qui correspond à un contrat GEIQ de 6 mois.

JM Stécowiat : « Participer à ce dispositif est pour nous une évidence. »

JM Stécowiat : « Participer à ce dispositif est pour nous une évidence. »

Le principe du CEIP est de mutualiser les heures d’insertion qui pourront alors être réparties entre différentes entreprises et/ou différents chantiers. Objectif : créer des emplois

Le principe du CEIP est de mutualiser les heures d’insertion qui pourront alors être réparties entre différentes entreprises et/ou différents chantiers. Objectif : créer des emplois

Pierre Lobry, Président du GEIQ BTP NPdC et Hervé Henon, Président de Réussir Ensemble l’emploi du Boulonnais

Pierre Lobry, Président du GEIQ BTP NPdC et Hervé Henon, Président de Réussir Ensemble l’emploi du Boulonnais

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

effacerEnvoyer